Partant    de    Die    (Drôme),    vous allez    au    sud:    col    de    Roustan, passage         à         La         Motte- Chalançon,   col   de   Soubeyrand, col         d’ey.         Par         Buis-les- Baronnies      et      Montbrun      les Bains,   vous   laissez   le   Ventoux sur     votre     droite.     Parvenu     à Sault,   rien   ne   vous   empêche   de défier   le   Géant   de   Provence.   Le Plateau    de    Vaucluse    descend doucement     sur     la     Durance, vous    admirez    au    passage    les ocres   de   Roussillon   et,   sur   sa butte,     le     village     de     Gordes. N’hésitez    pas    à    faire    un    petit détour   jusqu’à   Fontaine   de   Vaucluse.   Voilà   Cavaillon.   Vous poursuivez,   jetez   un   coup   d’oeil   aux   antiques   de   Saint   Rémy et   atteignez   Arles   après   avoir   franchi   la   chaîne   des   Baux   de   Provence.   Vous   empruntez une   petite   route   qui   vous   conduit   à   Salins   de   Giraud,   en   Camargue   puis   vous   remontez   sur Istres   ce   qui   vous   permettra   de   contourner   l’étang   de   Berre   ainsi   que   Marseille   par   le   nord. Par   Gardanne   et   Auriol,   vous   atteignez   le   massif   de   la   Sainte-Baume.   Vous   franchissez   le massif   des   Maures,   passez   Collobrières   et   rejoignez   la   Méditerranée   au   niveau   du   golfe   de Saint-Tropez.    Vous    suivez    la    route    de    la    côte    jusqu’à    Cannes.    Espérons    que    vous    n’y passez   pas   en   plein   mois   d’août!   De   là   vous   rejoignez   Grasse,   puis   Gréolières   les   neiges par   les   gorges   du   Loup.   Vous   descendez   ensuite   sur   la   vallée   du   Var,   vous   remontez   la vallée   de   la   Tinée   et   atteignez   au   prix   de   gros   efforts   le   col   de   la   Bonette   (2802m).   Vous descendez   sur   Jauziers,   et   remontez   incontinent   la   route   du   col   de   Vars.   A   Guillestre,   vous pouvez   rejoindre   Briançon   par   la   Durance.   Ou   bien,   si   vous   êtes   en   verve,   par   la   Combe   du Queyras   et   le   col   d’Izoard,   témoin   de   nombreux   exploits   cyclistes.   A   Briançon,   par   le   col   de Mongenevre,    vous    effectuez    une    incursion    en    territoire    italien    jusqu’à    Suse    où    vous prendrez   la   route   du   Mont-Cenis.   Si   la   forme   se   maintient,   prenez   la   route   de   l’Iseran   qui vous   conduira   à   Bourg   Saint   Maurice,   à   Beaufort   par   le   Cormet   de   Roselend,   et   à   Flumet par   le   col   des   Saisies.   Sur   votre   lancée,   vous   franchissez   le   col   des   Aravis.   Vous   pouvez vous   laisser   glisser   jusqu’à   Bonneville   et   de   là   rejoindre   assez   facilement   le   Léman   à Thonon.   Vous   piquez   sur   Annemasse   pour   éviter   Genève   si   vous   n’avez   pas   à   faire   avec votre   banquier   et   par   Cruseilles   rejoignez   le   Rhône   à   Seyssel.   Longez   le   lac   du   Bourget   sur toute   sa   hauteur,   à   Chambéry   vous   attaquez   l’ascension   du   massif   de   la   Chartreuse.   Si vous    souhaitez    éviter    Grenoble,    vous    obliquez    à    droite    à    Saint    Pierre    de    Chartreuse, atteignez   Voreppe   et   entamez   l’ascension   du   massif   du   Vercors.   Vous   le   parcourez   du nord   au   sud,   jusqu’au   col   de   Rousset   et   de   là   rejoindrez   Die   par   une   magnifique   route   de lacets.   Félicitations,   vous   pavez   parcouru   1600   kilomètres,   et   avez   dénivelé   de   26   000 mètres!
Les Vélovoyages des Pays de France
Détail des étapes
Le Rhonalpin                                                                                 (1574 km.    D+26216m)
Les ocres de Roussillon Les Baux de Provence Route du col d'Izoard Vercors: route de Combe Laval